6 mois en Nouvelle-Calédonie : Le Bilan

Nouvelle CalédonieS'installer en NC
9 février 2016 / By / , , / 20 Comments

Et voilà cela fait déjà 6 mois que nous avons posé nos valises en Nouvelle-Calédonie ! 6 MOIS ! Mais que le temps passe vite ici – oui je crois qu’il faut que je fasse une cure de desintox de points d’exclamation ! D’ailleurs il faudrait que je commence maintenant. Bref…. 6 mois que nous avons quitté la France, nos familles, nos amis, pour nous installer sur un petit caillou français au milieu de Pacifique. Territoire français, mais pas la France tout de même… Ce premier bilan est l’occasion pour moi de vous raconter notre installation ici et de vous dire pourquoi on apprécie La Nouvelle Calédonie.

 

Une installation chère et pas de tout repos !

Nous avions pu nous en rendre compte lors de notre passage ici en avril 2015, mais c’est devenu encore plus concret lors de notre installation définitive : il faut prévoir un bon budget pour venir vivre à Nouméa. Entre la caution, les loyers élevés, le coût de la vie plus cher qu’en métropole, l’argent file très vite. Et on vous demande beaucoup de garanties.

Ici les agences immobilières font leur loi : comme j’étais la seule à avoir un contrat de travail à notre arrivée et malgré nos économies, il n’a pas été simple de trouver notre premier appartement ! Demande de garants sur le territoire, fourniture de nos relevés de comptes, des avis d’imposition, demande de saisie sur salaire pour le paiement du loyer, il a fallu jongler entre les demandes des agences et ce que l’on acceptait de faire. Au final au bout de 15 jours, nous emménagions enfin dans un petit F2 en centre ville. Mais non sans mal non plus puisque les « Rouleurs » – transporteurs de Nickel – ont alors décidé de bloquer la ville de Nouméa… Nous avons l’appartement, l’électricité mais pas d’eau puisque l’agent est bloqué par les barrages des rouleurs…

 

DSC_2713

 

On achète quelques meubles : un canapé, un lit, un bureau, un peu d’électroménager… Ici le choix peut paraître limité et assez cher quand on a l’habitude d’Ikea… Mais au final, depuis notre tour du monde, on est beaucoup moins attaché au matériel, donc on prend notre temps, l’important c’est de pouvoir faire les tâches du quotidien, la déco on verra cela plus tard. Et finalement 6 mois plus tard on a toujours pas avancé dans le domaine 😉

L’ouverture d’internet et d’un compte bancaire n’a pas été simple non plus. On nous demande un contrat de travail pour ouvrir un compte à la BCI – banque locale – il faut prendre rendez-vous avec un conseiller, du coup attendre une semaine pour un rendez-vous aux horaires qui nous correspondent – car on travaille tous les 2 désormais – apporter tout un tas de papier, …. Avec notre banque en ligne en métropole, on a plus l’habitude de tout ça…. Et la conseillère qui commence à nous dire que du fait que l’on a pas encore de feuilles de salaire, on ne devrait avoir qu’une carte de retrait et non une carte de paiement. J’ai cru que j’allais commettre un meurtre ce jour là ! Enfin bon, on aura tout de même des cartes de paiement – qui mettent 4 semaines à arriver puisqu’elles sont fabriquées en France…. Mais comme l’OPT nous demandait un RIB locale pour l’ouverture de notre ligne téléphonique, il fallait bien que l’on ouvre notre compte !

Vous l’aurez compris cela n’a pas été simple tous les jours, dans l’ensemble je dirais qu’il faut être patient et persévérant – et prévoir de l’argent ! On a tout de même eu une bonne dose de chance : mon emploi trouvé en 3 semaines lors de notre passage en avril 2015 et Simon qui a décroché également son CDI en 2 semaines de recherche !

 

Pourquoi on se plaît en Nouvelle-Calédonie

Mais malgré tout cela, nous avons su dès la première semaine que la vie ici allait nous plaire ! Pourquoi ? Au début je ne savais pas trop… Je me sentais juste bien dans mes baskets ! Mais après 6 mois ici, j’entrevoie un peu plus ce qui me plaît.

J’apprécie chaque soir d’observer des couchers de soleil tous plus beaux les uns que les autres ! J’adore avoir l’impression d’être en vacances alors que je ne suis qu’en week-end : les fonds marins, les paysages si différents de notre bonne vieille France, les week-ends camping, ou sur un îlot, les randonnées, tout cela me donne l’impression d’être encore un peu en voyage. Alors même si parfois j’ai un peu le blues de passer ma semaine derrière un bureau plutôt qu’à vadrouiller de par le monde, je me dis que j’ai beaucoup de chance d’être ici, de voir autre chose, d’avoir accès à un lagon qui regorge de vie, à des panoramas si impressionnants ! Et surtout j’aime me dire tous les jours : « c’est beau chez moi ! ».

 

 

J’avoue aussi que je me sens chanceuse d’être ici, puisque j’ai pu trouver un emploi en CDI dans mon domaine très rapidement. Lorsque nous parlions de la fin de notre tour du monde avec Simon, une chose me faisait de plus en plus peur : combien de temps j’allais rester sans emploi à notre retour ! Dans un contexte assez morose en France, je me voyais déjà partie pour 6 mois sans emploi… Au final j’ai eu une semaine pour me remettre du décalage horaire et du long voyage depuis la France avant t’attaquer mon nouvel emploi ! L’avantage c’est que l’on doit vite se remettre dans le bain du quotidien 😉

On a aussi une douceur de vivre au quotidien, assez propre aux îles. « Casse pas la tête ! » comme on dit ici ! Au début il faut s’y faire car si cela correspond souvent à moins de stress au quotidien, cela veut aussi dire qu’il ne faudra pas t’énerver parce que la personne devant toi ne redémarre pas au quart de tour ! C’est aussi un climat plus clément. Je ne prend plus la peine de regarder la météo depuis 6 mois. Durant l’été, il fait chaud et durant l’hiver il fait doux. Et même si une pluie s’invite dans la journée, la température ne variera pas tant que cela, et de toute façon cela dure rarement. Donc pas trop besoin de se poser de question.

Et enfin ce que l’on aime, c’est que maintenant on a le temps de parcourir la Nouvelle-Calédonie et de pouvoir découvrir tout ce que cette île du Pacifique a à nous offrir. La Grande Terre et sa diversité, la beauté des îles Loyauté, les activités nautiques sur le Lagon. Il y a beaucoup de randonnées aussi à faire ici. Et si l’on part dans la Province Nord ou plus au sud de Nouméa on a accès assez rapidement à des paysages très diversifiés. Enfin bref on aura pas le temps de s’ennuyer, c’est moi qui vous le dit !

 

installation Nouvelle-Calédonie

 

Mais ce que l’on aime moins…

Ce qui est incontestablement le plus dur ici, c’est l’éloignement avec nos familles et nos amis. Pour l’instant nous n’envisageons pas de faire une visite en France avant notre retour. Et malheureusement le prix élevé du billet d’avion et les temps de trajet  – 25h minimum – font qu’il n’y aura pas tant de personnes qui viendront nous dire un petit bonjour… Skype, What’s app et Facebook nous permettent de garder le contact, de continuer à parler avec nos proches régulièrement mais ce n’est quand même pas pareil que de passer une bonne soirée en leur compagnie… C’est la raison principale pour laquelle nous n’imaginons pas faire notre vie ici.

Il y a également le coût de la vie et le manque de diversité. Beaucoup de monopoles en Calédonie. On entend souvent dire que c’est pour protéger le marché local et donc l’emploi. Mais on entend aussi beaucoup parler de magouilles politiques et de copinage…. Du coup tout coûte cher… même du Décathlon… Et avec des frais de douane qui oscillent entre 30% et 40% se faire livrer depuis la France revient au final assez cher également…

Petit inconvénient également d’habiter sur une île dans le Pacifique : pour voyager à l’étranger cela nous coûte un demi-bras… Difficile de trouver des destinations low cost depuis la Nouvelle Calédonie. Une fois le Vanuatu, la Nouvelle Zélande et l’Australie retirer de la liste et bien il va falloir facilement compter 700 ou 800€ l’A/R voir beaucoup plus si l’on sort de l’Océanie. Alors que depuis l’Europe on peut quand même aller dans tout un tas de destinations pour bien moins cher !! Mais heureusement, comme je vous le disais, il y a de quoi faire déjà en Nouvelle Calédonie.

Et pour finir un point qui est assez important aussi à mes yeux, c’est ce manque d’intégration entre les populations qui vivent en Calédonie. Les métros ou zoreilles, les calédoniens ou caldoches et les Kanaks ne se côtoient que peu. Chacun vit les uns à côté des autres sans vraiment échanger… C’est assez étrange à la longue. On sent qu’il a encore des tensions entre les 3 groupes de population qui se partagent – pas très équitablement – les ressources du caillou… Et c’est un peu dommage car la culture mélanésienne est riche et on aimerait en savoir plus. On peut tester l’accueil en tribu, j’espère qu’on aura l’occasion de le faire d’ailleurs pour en apprendre plus sur les Kanaks, mais j’ai aussi eu des retours mitigés sur ce sujet. Alors on verra, peut-être qu’en allant sur les îles Loyauté ce sera l’occasion.

 

Voilà pour ce premier bilan après 6 mois au pays du Cagou. On est vraiment content d’avoir pris la décision de venir s’installer ici, d’avoir mis en oeuvre les moyens nécessaires pour y arriver. Comme je vous le disais plus haut, on ne se voit pas y passer toute notre vie mais déjà avoir la chance d’y vivre 3 ou 4 ans c’est génial. Et je ne manquerais pas de vous partager ici tous les trésors que recèle notre caillou ! N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre expérience de l’expatriation, pourquoi vous êtes partis et ce qui vous a plu dans votre pays d’adoption ! ++

 

Encore un peu de lecture ?

Week-enc Catamaran Nouvelle-calédonie
Nouvelle-Calédonie : Organiser son week-end Catamaran
11 juin 2017
Week-enc Catamaran Nouvelle-calédonie
Week-end Catamaran : A la découverte des 5 îles
1 juin 2017
Nouvelle-Calédonie à petit prix #3 : Passeport Gourmand
28 mai 2017

20 Comments

  1. hjlilhmk dit :

    Beau billet !

    Dommage qu’au final, il ressorte de votre propos que la la nature est la seule chose intéressante en Nouvelle-Calédonie et que si on avait ça en métropole, il ne viendrait pas à l’idée d’en partir.

    Peut-être tester la Corse ? ^^

    • Aurélie dit :

      Oh ! Ce n’est pas l’idée que je voulais en faire ressortir. Pour ma part ce sont les paysages calédoniens qui m’ont séduit au premier abord. Mais je ne doute pas qu’il y ait de belles personnes et de belles rencontres à faire ici. Malheureusement durant nos 6 premiers mois ici, nous avons eu l’occasion de côtoyer principalement des métros et quelques calédoniens. J’espère lors de notre semaine dans le nord en mars découvrir la culture Kanak par exemple et avoir un nouveau bilan dans 6 mois qui soit différent. Le but ici était de partager mon ressenti après 6 mois ici. Et même si j’avais ces paysages en France, je pense que mon envie d’ailleurs m’aurait emmener ici.

    • thibaud dit :

      finalement rien n’a changé !! nous y avons passé 4 ans (1995-1998) ,inauguré le centre djibaou ,et assisté aux accords de nouméa et ce petit bout de France reste figé ,chaque communauté semblant avoir peur des autres !

  2. totheedge dit :

    Haha, on s’est fait aussi coincé par les rouleurs en août , en dehors de Nouméa ! J’imagine assez bien la lenteur des démarches …
    Pour les populations séparées, on avait trouvé ça surtout frappant dans la Brousse, moins sur Nouméa. D’ailleurs mes amies de Nouméa n’avait pas ce ressenti.
    Profitez bien , parce que avoir ces plages là pour se balader le week-end… ça fait rêver quand même !!

    • Aurélie dit :

      En faite à Nouméa on croise facilement les 3 groupes de personnes, mais lorsque je regarde les gens vivre je ne les vois que rarement se mélanger. Quand je croise des lycéens par exemple, je vois des mélanésiens d’un côté et des enfants de métro ou de caldoches de l’autre rarement j’ai pu voir des groupes mixes . Et c’est pareil dans les bars, ou quand je fais mes courses. Peut être que je me trompe et que c’est moi qui ne vais pas assez à leur rencontre… Mais j’espère avoir de nouvelles impressions pour les prochains 6 mois 🙂

  3. Aurélie dit :

    Bonjour,

    Je ne te cache pas qu’en voyant que tu allais partir à Nouméa j’étais un peu jalouse… Mais finalement je me retrouve totalement dans les inconvénients que tu décris.
    J’ai vécu pendant 1 an en Martinique, j’ai ressenti exactement la même chose. Mais surtout l’impression de tourner en rond.
    Dès que mon CDD s’est terminé, je suis rentrée en France, non sans regret, mais avec des souvenirs plein la tête et une autre façon de voir les choses, la vie, les gens…
    Profites-en le plus possible, c’est tout ce que je te souhaite 😉

    Aurélie

    • Aurélie dit :

      Merci Aurélie ! Je pense que l’on sera content de rentrer mais aussi un peu triste de quitter la Calédonie. Et puis il y a tout de même des chances pour qu’on ne reste pas tant de temps que cela en France après… Enfin on envisage toutes les possibilités 😉 La martinique cela devait être une aventure bien sympa aussi !

  4. Marion dit :

    Joli bilan! Je me retrouve dans beaucoup de points!
    Je n’ai pas fait de tour du monde mais j’ai habité dans beaucoup de pays, et maintenant je suis expatriée en Australie Occidentale. La douceur de vivre, la sensation d’être tout le temps en vacances alors qu’on travaille d’arrache pied car on habite dans une carte postale, mais aussi les prix exorbitants, l’éloignement, la difficulté de visiter les pays voisins… Vraiment, j’aurais tout à fait pu écrire un article similaire! 😀
    Au plaisir de te relire bientot!

  5. CYN VOYAGE dit :

    ton article fait vraiment rêver !! je suis partie habité en Tanzanie pendant 3 ans et le je cherche un nouveau pays d’adoption ! 🙂
    si ce n’est pas indiscret, dans quoi travail tu ?
    bonne continuation et merci pour ces belles images !!

    • Aurélie dit :

      Hello Cynthia, Merci pour ton commentaire 🙂 je travaille dans la communication. Ici le travail est un bien précieux dans certains domaines 😀 Cela va dépendre de la branche dans laquelle tu travailles. Il y a une loi pour la protection de l’emploi local qui freine un peu l’emploi de métropolitain dans les branches où une formation existe en Calédonie. Pour les Bac+5 il y a plus d’opportunités car très peu de formations des locaux. Mais les choses évoluent rapidement !

  6. Nina dit :

    Hello!!!
    Je suis pas d’accord pour le mélange des populations. Je suis Calédonienne (d’origine Zor) et je fini mes études à Strasbourg en ce moment, mais j’ai toujours « trainé » avec tous les genres de populations au collège, lycée et autre (à Koutio). Mais je peux comprendre ce que tu veux dire.
    En revanche, c’est exactement la même chose en France (enfin Strasbourg pour moi). Les Arabes/Mulsumans sont toujours ensemble, pareil pour les Européens/Blancs et ainsi de suite.
    Alors oui c’est peut être dommage mais je pense que c’est la nature de l’être humain.

  7. jeremy dit :

    Bonjour à tous,

    Je viens à vous afin de vous faire part de notre futur projet familial : s’envoler pour habiter sur le caillou. Un projet de longue date qui devrait se concrétiser janvier 2017.
    Je suis actuellement thermicien et l’heureux papa de 2 enfants (2ans et 5ans). Ma femme est aide soignante, et nous avons la trentaine.
    Pour être franc avec vous, je suis un novice en matière de forum, alors j’espère qu’il ni a aucun poste similaire au sujet proposé.
    Le but de notre expédition sera basé sur la découverte. Découverte d’une culture, d’un pays de soi même…. Mais comme pour vivre il faut travailler malgré le budget prévu, je me remets à vous sur les différentes questions que je me pose.
    je pense être au courant pour les services proposés sur place comme : la CAFAT / OPT mais aussi les différentes démarches administratives. Je voudrais vraiment connaitre les expériences de chacun qui on vécu cette aventure. (Positive et négative) et me répondre si possible aux quelques questions ci-dessous.
    -Comment ce porte le marcher de l’emploie à la date d’aujourd’hui dans le secteur des énergies ou du bâtiment ?
    -Mais aussi le marcher de l’emploie en général ?
    -J’ai pu lire aussi qu’un nouvel hôpital prendra forme pour fin 2016 à Dumbéa ma femme pourrais y trouver un emploie dans son domaine. Et de ce que j’ai pu lire Dumbéa est en pleine expansion. Êtes-vous au courant ?
    -Quel budget total a prévoir entre les coup du billet d’avion, l’achat d’une voiture, une location en f3, et le mobilier a racheter.

    Merci d’avance à tous pour le partage de votre vécu.

    Jérémy/Marion/Léo et Louise.

    • Aurélie dit :

      Bonjour Jérémy, ici ce n’est pas un forum mais un blog 😉 Si tu souhaites avoir plus de réponses à tes questions et un échange plus important tu peux te rendre sur le forum « Voyage Forum » ou sur Expat.com qui propose un forum pour la Nouvelle Calédonie. DE mon côté je n’aurais pas trop de réponses à t’apporter car je ne connais pas vraiment le secteur du bâtiment. Le marché de l’emploi en Calédo n’est pas au beau fixe en ce moment car l’économie du pays est touché notamment par la crise du nickel. Il y a effectivement le médipole qui va ouvrir. Concernant le recrutement je ne sais pas où il en est. Mais en général il y a des postes à pourvoir dans le secteur médical. Il reste cependant assez difficile de trouver un emploi depuis la France (sauf compétences extrêmement rare), il faut donc oser se jeter à l’eau.
      Question budget la vie ici est assez cher. Pour un F3 il faut compter dans les 150 000 F minimum pour vivre à Nouméa. Les billets d’avion sont au alentour de 1 000€ l’aller simple pour un adulte. La voiture cela dépend de ce que vous rechercher, on peut trouver des clio 2 d’occasion pour 500 000 (mais faudra pas être trop regardant) Sinon pour une familiale ça va vite monter. Le mobilier c’est un peu pareil, il y a un gros marché de l’occasion ici car beaucoup de gens ne restent que quelques années sur le caillou. En neuf tout est assez cher… Ikea n’est pas présent et même du mobilier chez Fly devient très cher par rapport à la qualité proposée…. Du coup le marché de l’occasion peut permettre de sans sortir à des prix corrects. De manière générale, il vous faudra prévoir un bon budget pour venir vous installer ici. Je vous souhaite de pouvoir concrétiser votre projet de vie sur ce joli caillou 🙂

  8. cyril dit :

    très sympa tous ces commentaires…
    dans l’idée de nous installer aussi en NC fin septembre nous avons pris note de toutes les infos concernant le coût de la vie.
    mais jamais personne n’ose dire avec quel montant il faut mieux partir… nous sommes un couple la quarantaine avec 2 enfants.
    outre le fait que nous voulons bien évidemment trouver un job sur place (plus pour l’alimentaire…) mais il faut partir avec combien ??? 10 000, 20 000, ou 40 000 € pour nous permettre de profiter pleinement de la vie calédonienne
    bien entendu j’entend bien que le maximum est le mieux mais juste savoir quel est le minmium pour partir…
    merci pour une éventuelle réponse

    • Aurélie dit :

      Hello Cyril, difficile de donner un montant exact car beaucoup de paramètres rentre en ligne de compte : le temps qu’il vous faudra pour trouver un emploi notamment et aussi la façon dont vous vivez. Je pense qu’une bonne base c’est de regarder le montant d’un loyer pour le type de logement qui vous corresponds, et de calculer vos dépenses courantes en France augmenter de minimum 30%. Cela vous donnera approximativement le budget mensuel dont vous aurez besoin ici. Sachant qu’il faut prévoir les billets d’avion et de quoi acheter ce que vous n’aurez pas pu emmener dans vos valises. J’espère avec cette méthode vous avoir apporter un début de réponse. Prenez bien en compte que l’argent file très vite entre tous les frais d’agences, d’ouverture de ligne, d’électricité, d’eau, de mobiles, etc… Donc comme vous le dites, le plus sera le mieux !

  9. CHEVALIER emmanuel dit :

    Bonjour tous le monde. Je viens apporter ma petite contribution sur la Caledonie. Originaire de la région Bordelaise, je suis arrivé a l’age de 8 ans a nouméa. Un nouveau monde, un nouvelle état esprit !! de me retrouver avec des mélanésiens, wallisiens, polynésiens, asiatiques, etc.. !! l’hiver conné plus… j’aimais les derniers de la classe, qui souvent dégagé une inscousiance communicative. J’ ai souvent était surpris de mes parents vivant trés métro ( parcqu’ ils le voulais bien) l’argent quand tu nous tiens.. Enfin, tout ça a donné un sens a ma vie depuis, que je calque ou que j’aille. Le caillou m’a ouvert les yeux et m’a rendu heureux pour la vie. S’y j’avais un conseille a vous donner, ne pas vous en donner un. Je suis allé a la plus belle école, Merci mes parents, merci la Calédonie et merci la vie…

  10. Caroline M. dit :

    Bonjour,

    Je viens de tomber sur votre blog qui est magnifiquement bien fait ! Merci pour ce partage ! J’aurais une petite question : nous allons partir en N-C en fevrier-mars, j’ai vu que le temps n’étais pas le PLUS optimal pour visiter, mais je m’adresse à vous qui avait vécue sur place, est-ce vraiment une période ou il pleut beaucoup ou il y aura quand même de belles éclaircies ? Je voudrais faire du camping (location sur place du matériel) j’ai peur que la pluie vienne un peu tout gâcher… hihihi

    • Aurélie dit :

      Bonjour Caroline, Désolé de cette réponse tardive on était en vacances. Février en général pas trop de pluie par contre la chaleur est assez étouffante car il n’y a pas beaucoup d’air. Mars l’année dernière il a vraiment beaucoup plu. Il y a tout de même des belles journées, mais il pleut régulièrement. Pour le camping je vous recommande d’acheter une bâche et de la ficelle pour vous abriter les jours de mauvais temps, pour pouvoir rester un peu dehors tout de même. Je croise les doigts pour vous. On a eu beaucoup de pluie fin décembre début janvier par rapport aux autres années, peut être aurez vous la chance d’en avoir moins en fevrier-mars 😀 N’hésitez pas si vous avez d’autres questions à me les envoyer par email 😉 Bon séjour sur le caillou !

  11. gregory dit :

    Bonjour Aurélie,

    Tout d’abord je te remercie pour tout tes commentaires sur ton installation. si tout ce passe bien je devrai rejoindre N-C pour un emploi (j’attends la réponse définitive de l’employeur).
    je devrai partir 6 mois avant que ma famille me rejoigne. je voulais savoir quel budget faut il pour pouvoir vivre à 4 (tout compris location impôts, EDF etc… ). Si ça ce concrétise je pense m y installer définitivement. y a t il d’autre chose à savoir?
    merci

    • Aurélie dit :

      Bonjour Gregory, il m’est assez difficile de donner un budget pour une famille. Nos dépenses de vie courante (loyer+ charges + courses alimentaires + tel +internet + assurance) nous en avons pour 2 000€ environ pour un couple. Cela sans compter les impôts (mais ils sont moins élevés qu’en métropole et il n’y a pas de taxe d’habitation ici). Il faut aussi prévoir l’achat d’une voiture assez rapidement. N’hésites pas à me contacter par mail si tu as des questions précises sur le caillou, ce sera plus facile pour discuter 🙂

Leave a Reply

Aurélie & Simon, Globe-trotteurs

Après un tour du monde de 10 mois, nous avons posé nos valises en Nouvelle-Calédonie. Nous partageons avec vous nos voyages en image et nos bonnes adresses ! En route !

Retrouvez-nous ici :
Newsletter

Pour ne pas manquer le prochain article, inscrivez-vous à la newsletter !

Moteur… ça Tourne… Action !
Vivre en Nouvelle-Calédonie
Close