A la découverte du Vanuatu

Vanuatu
19 octobre 2016 / By / , , / 3 Comments

Cela faisait depuis notre arrivée en Nouvelle-Calédonie en août 2015 que nous n’avions pas quitté le territoire ! Alors autant vous dire que nous avions hâte de partir pour 12 jours au Vanuatu en septembre dernier. Avant de vous raconter en détail notre itinéraire et nos aventures, je voulais déjà vous en dire un petit peu plus sur ce pays.

Vanuatu Volcan Tanna

 

Mais c’est où le Vanuatu et pourquoi on y va ?

Si vous ne vivez pas dans le Pacifique, il y a de grandes chances pour que vous ne connaissiez pas ce petit archipel situé à 1750km à l’est de l’Australie et à seulement 1h30 de vol de Nouméa. C’est d’ailleurs le billet d’avion le moins cher depuis Nouméa pour aller dans un autre pays… Le Vanuatu c’est un archipel de 83 îles d’origine volcanique, qui a été géré conjointement par les britanniques et les français durant une bonne partie du 20ème siècle. Le pays est devenu indépendant en 1980.

Si vous avez peut-être entendu parlé du Vanuatu c’est qu’il est souvent présenté comme l’un des pays où les gens sont les plus heureux – classé premier au happy planet index de 2006. On a également entendu parlé de l’archipel pour un événement plus triste en 2015. Le pays a été très sévèrement touché par le cyclone PAM qui a détruit de nombreuses infrastructures et les récoltes qui permettent au Ni-vans de vivre toute une année. L’aide internationale est venue au secours des populations pour éviter une famine. Lors de notre séjour, encore quelques tentes de l’Unesco étaient présentes, mais semblaient à l’abandon. Les empreintes de son passage que nous avons principalement vu sont au niveau de la végétation, avec notamment les troncs des cocotiers déviés lors de leur croissance.

Alors pourquoi a-t-on décidé d’aller au Vanuatu ? Outre le fait que le billet d’avion est le plus abordable au départ de Nouméa, 3 raisons nous ont poussé à partir découvrir ce pays :

– La possibilité de pouvoir observer un volcan en activité
– L’accueil et la gentillesse des ni-vans dont nous avaient parlé tous ceux qui avaient visité le pays
– Plonger sur l’épave du SS President Coolidge, ayant servi durant la seconde guerre mondiale

Cela nous permettait de faire des vacances « nature », à un budget raisonnable pour ici et en réalisant l’un de mes rêves de petite fille : voir un volcan en activité de très prêt !

 

Vanuatu tanna

Organiser son voyage au Vanuatu

L’organisation de ce voyage a été un peu particulière par rapport à ce que nous avons l’habitude de faire. Pour tous nos autres voyages, nous avons toujours tout organisé par nous même : planning, hébergements, transport. Cette fois-ci nous avons « délégué » une grande partie de l’organisation à Isabelle dit Zaza. Entre notre changement d’appartement à Nouméa et le boulot, on avait pas beaucoup de temps pour organiser tout ça. De nombreux amis et collègues nous avaient parlé des talents de Zaza. Comme nous savions dans les grandes lignes ce que l’on voulait faire durant nos 12 jours, nous avons tout d’abord réservé nos billets d’avion. Puis j’ai pris contact avec elle au travers de son groupe Facebook.  Je lui ai précisé les 2 îles que nous souhaitions découvrir – Tanna et Santo – et nos envies sur place.

Zaza nous a alors conseillé sur ce que l’on pouvait faire sur chaque île et proposé les différents hébergements avec lesquels elle travaille. Car ce n’est pas nous qui la rémunérons, mais ce sont les hôteliers où nous logeons qui lui reversent une commission. Pas de surcoût pour nous, et une aide vraiment très appréciable. Le top ! Ainsi lorsque l’un de nos logements a été annulé au dernier moment – le gérant avait oublié qu’il n’avait plus de place… – Zaza a réussi à nous trouver un autre logement. C’est ainsi que nous avons passé 2 nuits dans une cabane perchait dans un arbre. C’est donc un gain de temps lors de la préparation du voyage, moins de stress et aussi un gain d’argent. Zaza a pu nous « regrouper » avec d’autres voyageurs pour certaines sorties, ce qui a fait baisser un peu les tarifs. Mais c’est aussi des soirées au kava avec des anecdotes, des bonnes adresses, en bref des bons moments ! Je ne peux que vous recommander de prendre contact avec elle.

Si vous souhaitez organiser votre séjour par vous même, vous n’aurez pas de soucis à contacter et réserver les resorts par internet. Par contre pour les petits logements comme ceux dans lesquels nous avons dormis, c’est un peu plus compliqué. Tous ne sont pas sur internet, et comme ils ont peu de place, y aller sans réserver peut s’avérer infructueux. Pour les activités par contre on peut souvent s’organiser du jour au lendemain et l’accès au volcan est désormais très encadré donc vous n’aurez pas de soucis pour vous débrouiller seul.

 

Vanuatu santo enfant

Le coût d’un voyage au Vanuatu

Avant de préparer notre voyage, on ne s’attendait pas à y retrouver des prix aussi élevés qu’en Nouvelle-Calédonie, voir plus élevés… Donc autant vous le dire directement, le Vanuatu c’est cher ! Et notamment l’île de Tanna car c’est la plus touristique. Difficile de négocier car les prix sont entendus entre tous… Pour vous donner un autre d’idée nous avons dépensé 800€ pour les 10 jours passés sur Tanna et Santo – hors billet d’avion. J’exclue volontairement nos 2 derniers jours à Port Vila car nous avons choisi de nous détendre dans un resort et de manger sur place, ce qui fait augmenter le budget !

Dans ce budget, nous avons dormi dans des hébergements simples, souvent sans eau chaude. Nous avons mangé soit là où nous logions, dans de petits restos, ou en faisant nos courses pour des pique-niques. Nous avons utilisé des taxis ou des pick-up pour nous rendre à nos activités car on a au final peu d’autres choix. Au niveau activité justement, Simon a fait 2 plongées, on a fait quelques activités à Santo mais c’est surtout nos visites au Volcan Yasur qui ont fait grimper la note ! Voici dans un joli « donut » comment notre budget c’est réparti durant le séjour – en dehors des 2 jours à Port Vila.

Dans la catégorie « Autres » sont notamment comptabilisés les achats de souvenirs, de bouteilles d’eau, de coca-cola, etc… Coté hébergement, nos nuits nous coûtaient en général 5 000 vatus/nuit. Les repas cela dépend vraiment. Au marché il est possible de manger pour 300-400 vatus une assiette copieuse. Dans les restaurants ou dans les hébergements les repas oscillent entre 1 000 et 2 500 vatus. Sur les marchés les fruits et légumes sont très peu chers et de très bonne qualité.

Voilà pour ces premières infos sur notre séjour au Vanuatu. Je vous prépare 3 articles sur nos différentes étapes : Tanna, Espiritu Santo et Port Villa pour finir. ++

Encore un peu de lecture ?

Vanuatu Port Vila Erakor island Resort
Vanuatu : Farniente à Port Vila
3 avril 2017
Vanuatu Port Olry Santo
Vanuatu – Santo : Côte Est & village de Fanafo
29 mars 2017
Vanuatu – Santo : Plongée & Canyoning
15 janvier 2017

3 Comments

  1. Caro dit :

    Billet très intéressant, c’est une destination dont on entend peu parler mais qui me plairait bien. Merci pour tous ces détails.

    • Aurélie dit :

      Merci Caro ! Le Vanuatu est vraiment une belle destination, on hésites même à y retourner un peu plus tard pour découvrir d’autres îles qui composent l’archipel 🙂

  2. Anne dit :

    J’imagine bien comme c’est cher, alors venant de métropole, je ne l’envisage même pas!

Leave a Reply

Aurélie & Simon, Globe-trotteurs

Après un tour du monde de 10 mois, nous avons posé nos valises en Nouvelle-Calédonie. Nous partageons avec vous nos voyages en image et nos bonnes adresses ! En route !

Retrouvez-nous ici :
Newsletter

Pour ne pas manquer le prochain article, inscrivez-vous à la newsletter !

Moteur… ça Tourne… Action !
Vivre en Nouvelle-Calédonie
Close