Vanuatu – Santo : Côte Est & village de Fanafo

Vanuatu
29 mars 2017 / By / , , / Post a Comment

Après notre journée canyoning à Millenium Cave, nous poursuivons notre découverte de l’île d’Espiruto Santo au travers d’un road trip sur la Côte Est, d’une halte resourçante dans le petit village de Port Olry et d’une visite culturelle et historique au village de Fanafo. Vous nous suivez ?

A la découverte de la Côte Est d’Espiritu Santo

Et si on se reposait un peu ? Ah bah non ! Nous voilà cette fois sur la route, dans un mini bus pour découvrir la Côte Est de Santo. Zaza – qui nous a aidé à organiser notre séjour – nous a regroupé avec d’autres voyageurs. Cela permet de faire diminuer un peu la note car ce n’est pas donné des vacances au Vanuatu ! Nous prenons donc la route avec nos 11 autres compagnons – et 2 enfants – pour partir à la découverte de la Côte Est. Au programme du jour : deux « trous bleus » et Champagne Beach avant d’arriver à Port Olry où nous devons passer la nuit. Allez ! en route vers notre première destination : les trous bleus. Mais qu’est ce que c’est que ces trous bleus ? Ce sont comme des piscines naturelles dont le bleu émeraude de l’eau vous éblouira. Tentant, non ?!

Nous commençons donc par le Riri Blue Hole. Bon le soleil joue à cache-cache avec les nuages et sans un peu de soleil, et bien c’est un peu moins bleu que prévu… Mais le lieu reste sympa. Les garçons sautent à la corde façon Tarzan, on profite de se rafraîchir dans l’eau turquoise, on papote, … En somme on prend le temps d’apprécier ce lieu atypique. La couleur de l’eau est vraiment folle, on a du mal à croire que cela peut être naturel 😉 La berge est aménagée, ou plutôt bétonnée… C’est un peu dommage. Il y a également une cabane pour se changer, un faré et plusieurs bancs.

On poursuit notre matinée avec un second trou bleu, celui de Matevulu. Ici aussi l’espace est aménagé avec plusieurs farés où l’on peut s’installer pour pique-niquer. Et cette fois c’est à partir d’un énorme Banian que l’on peut se jeter à l’eau au bout d’une corde. Et toujours cette eau turquoise ! Ce trou bleu est également accessible en kayak pour les plus sportifs ! Le décor est vraiment agréable pour se poser et pour pique niquer. Le banian qui borde le trou bleu est vraiment majestueux et les abords du trou bleu sont agrémentés de fleurs et arbustes. Bon il nous reste encore un peu de route à parcourir, c’est le moment de repartir.

Notre dernier arrêt avant le village de Port Olry est la plage de Champagne Beach. Sable blanc et mer turquoise nous accueillent, d’autant plus que le soleil pointe enfin le bout de son nez ! On mange tranquillement sous l’un des farés puis on profite d’une baignade et du beau temps retrouvé. Avant la fin de l’après-midi, nous reprenons la route pour parcourir les derniers kilomètres qui nous séparent de Port Olry.

Repos & mer turquoise à Port Olry

Nous voilà donc arrivé à Port Olry où nous avions prévu de rester 2 jours entiers. Parce que bon, faut bien prendre un peu de repos aussi pendant les vacances ! Le village n’est vraiment pas très grand. On en fait le tour en 15 minutes : des habitations, une école, un dispensaire, une banque, un tout petit marché et des habitations.

Grâce à Zaza nous allons dormir dans une cabane perchée sur une branche de Tamanu. La chambre est sommaire mais pleine de charme ! On dispose d’un coin chambre avec un lit équipé d’une moustiquaire, une partie wc et enfin un coin douche situé en dehors de la chambre avec vue sur l’océan. Pas d’eau chaude au niveau de la douche mais c’était vraiment très agréable de se laver ainsi, entre la vue sur l’océan et le fait d’être perché à 4m au dessus du sol. On a vraiment adoré notre séjour sur place ! Nous avons payé 5 000 vatus par nuit avec le petit déjeuner amené dans notre cabane chaque matin – du pain, de l’eau chaude avec du thé, des fruits et de la confiture.

Nos journées ont été plutôt calmes. Entre les averses, nous nous promenions sur la plage ou dans le village. Petite baignade dans l’eau turquoise qui borde notre chambre. Et pour les repas, nous les avons pris majoritairement Chez Louis. Assiettes copieuses, produits frais : en bref on a très bien mangé ! Vous pourrez gouter du boeuf du Vanuatu – qui est très réputé apparemment – ou du poisson fraîchement péché accompagné de frites de patate douce. On a bien profité de nos 2 journées sur place. On avait un peu l’impression d’être hors du temps. Et puis ce séjour dans la cabane c’était vraiment cool !

Le 3ème matin nous avons pris un taxi/mini-bus local pour rentrer à Luganville. Et oui il était temps de rentrer pour prendre notre vol vers Port Villa, dernière étape de notre séjour. Mais avant cela, Zaza nous avait organisé une dernière journée de découverte sur l’île de Santo…

Un peu d’histoire à Fanafo

Comme le bus qui nous ramenait de Port Olry arrivait à 7h du matin à Santo, j’avais demandé à Zaza ce que l’on pouvait faire autour de Luganville dans la journée. Elle m’a alors proposé d’aller au village de Fanafo, où nous visiterions le village et prendrions une petite leçon d’histoire. C’est dans ce village que vit le fils de Jimmy Stevens, un leader de la résistance lors de la demande d’Indépendance du Vanuatu. Un peu d’histoire et de culture cela fait aussi parti de la découverte d’un pays.

Nous voici donc vers 8h dans la benne d’un taxi-pick-up en direction de Fanafo. Il faut compter une bonne heure de route/piste pour atteindre le village. Nous passerons ensuite la journée avec le chef du village – fils de Jimmy Stevens donc. La matinée est consacrée à l’histoire de Jimmy Stevens et l’Indépendance du Vanuatu. Installés en cercle, sur une natte sous un grand arbre et avec de l’eau de coco pour se désaltérer. Il a en sa possession de nombreux documents et photos de l’époque. C’est très intéressant. Par contre par moment il faut s’accrocher pour suivre car son récit part un peu dans toutes les directions. Il faut « raccrocher les wagons » pour comprendre tout cela. Il faut également tendre l’oreille car il ne parle pas très fort.

On prend ensuite notre repas toujours installés sur la natte. C’est simple mais copieux et très bon. Puis on part à la découverte de son jardin, des plantes qui le composent. Et on fini par une visite du village. Les enfants jouent avec un rien. Les adultes s’occupent dans les champs, à faire sécher le kava, … On visite l’école, le dispensaire. Il y a peu de moyen dans ce village.

Nous retournons nous poser quelques minutes sur la natte et il est temps de rentrer à Luganville pour prendre notre vol direction Port-Vila, dernière étape de notre séjour au Vanuatu. Cette journée à Fanafo aura été très instructive pour comprendre l’histoire récente du pays. Mais aussi pour vivre le temps d’une journée dans un village traditionnel. Et une fois encore, le prix payé pour cette visite bénéficie directement à la population locale.

Rendez-vous dans le prochain et dernier article de cette série pour une pause farniente dans la capitale du Vanuatu !

Encore un peu de lecture ?

Vanuatu Port Vila Erakor island Resort
Vanuatu : Farniente à Port Vila
3 avril 2017
Vanuatu – Santo : Plongée & Canyoning
15 janvier 2017
Tanna : à l’assaut d’un volcan au Vanuatu
8 décembre 2016

Leave a Reply

Aurélie & Simon, Globe-trotteurs

Après un tour du monde de 10 mois, nous avons posé nos valises en Nouvelle-Calédonie. Nous partageons avec vous nos voyages en image et nos bonnes adresses ! En route !

Retrouvez-nous ici :
Newsletter

Pour ne pas manquer le prochain article, inscrivez-vous à la newsletter !

Moteur… ça Tourne… Action !
Vivre en Nouvelle-Calédonie
Close